La MFR affiche ses taux de réussite

Comme chaque année, la Maison familiale et rurale (MFR) a rassemblé parents, conseil d'administration, formateurs et jeunes autour d'un buffet. Le directeur a tout d'abord rendu compte aux familles des discussions qui ont eu lieu dans l'établissement après les faits tragiques du 13 novembre. Des explications ont été données aux jeunes afin de donner un sens à la minute de silence qui a été observée.
Le président, Jean-Claude Jégu, a remercié les 160 personnes présentes à cette soirée et a rappelé l'histoire de la MFR de Bourgougnague, qui existe depuis 79 ans. Le directeur, Joël Schinazi, et son équipe, ont mis l'accent sur la qualité des formations par alternance : un enseignement qui allie théorie, puis pratique en entreprise, permettant aux jeunes de construire de manière concrète leur projet professionnel.
90 % de réussite en CAP
Les formations disponibles : Bepa conduite d'engins agricoles, bac pro (trois ans) en agroéquipement, pour travailler dans le secteur agricole et la mécanique agricole, et CAP maintenance des bâtiments de collectivités, pour devenir un agent d'entretien du bâtiment. La MFR de Bourgougnague propose aussi des formations adultes comme Adema et Certiphyto. L'année dernière, les résultats aux examens ont été positifs, puisque les taux de réussite atteignaient 90 % en CAP et 87 % pour le bac pro agroéquipement.
Les responsables des classes concernées et le président ont ensuite remis les différents diplômes, brevets, CAP et Bepa aux élèves concernés, sous les applaudissements de l'assemblée.
Après ce moment de joie, tout le monde s'est retrouvé autour du buffet préparé par le cuisinier avec l'aide de Morgane Audy et Eloïse Borras, deux jeunes filles qui effectuent leur service civique depuis le début du mois et accompagnent les élèves en soutien scolaire. Durant plus de deux heures, les parents ont pu échanger avec les membres du conseil d'administration, les formateurs, tous les salariés de la MFR et le directeur.
Guy Peyrat

Les diplômes ont été remis aux jeunes lors de cette soirée, qui a permis des échanges entre parents et équipe éducative.

11 et 12 Novembre 2015

Les élèves sont restés à la Maison Familiale les 11 et 12 Novembre 2015. Toute la semaine a été consacrée au devoir de Mémoire sur le thème de la guerre 14-18.  Les deux classes présentes cette semaine (3ème et seconde pro production végétale) ont travaillé sur la première guerre mondiale (cours et films). 
Il y a cent ans, l’Europe s’entredéchirait.  Il y a soixante-dix ans, elle s’unissait pour préserver la paix. Aujourd’hui, même si des conflits locaux subsistent, la paix est maintenue. C’est pour ne pas oublier les atrocités de la guerre que les élèves de la Maison Familiale de Bourgougnague ont contribué au devoir de mémoire.  Episode étudié en classe, les élèves ont participé à la commémoration  du 11 Novembre 1918, réunis devant le monument aux Morts de la commune. Démarche intégrée à la pédagogie de l’alternance dès la classe de 4ème jusqu’à celle de Bac pro agroéquipement. Des formations qui allient connaissances professionnelles, générales et humanistes pour conduire les jeunes à être les acteurs responsables du monde de demain. 
Deux élèves ont cité les noms des personnes tombées durant la guerre, pendant que les autres répondaient "mort pour la France". Cela a été un grand moment de solennité et de respect où il est  l’occasion de rappeler quelques règles éducatives fondamentales pour une vie en société, respectueuse de chacun.
>Très bonne journée appréciée des jeunes, de l’équipe et des élus de la commune.





Deux projets financés pour l’aide à l’insertion

Vive effervescence, jeudi dernier, à la Maison familiale : le directeur, Joël Schinazi, et les responsables du conseil d'administration, recevaient Jean-Pierre Boyer, président de la Société locale d'épargne du Lot-et-Garonne, pour la remise de deux soutiens financiers (3 000 euros et 9 000 euros) destinés à apporter une aide à deux projets.
Publicité
Le financement d'un bus de 23 places assurant le transport des jeunes vers les acteurs de l'emploi et achat d'outils et matériels performants pour l'apprentissage, répondant aux exigences actuelles du monde professionnel.
32 projets soutenus
Pour Jean-Pierre Boyer, « aujourd'hui, aider la jeunesse à retrouver une vie sociale en mettant des compétences dans la lutte contre l'exclusion donne un sens » à ce genre d'initiative. Joël Schinazi trouve, lui, que cette aide arrive à point nommé, puisqu'elle permet de renouveler le matériel en le remplaçant par des machines professionnelles, qui vont permettre aux jeunes de se familiariser avec les outils du monde du travail. Un matériel dont l'achat a été accéléré grâce à une entreprise qui a accordé des prix compétitifs à l'établissement bancaire.
Créée en 2004 par la Caisse d'épargne Aquitaine Poitou-Charentes, cette fondation, dont Jean-Pierre Boyer est le président, est engagée dans l'accompagnement vers l'emploi des jeunes de 15 à 25 ans en situation de fragilité. En 2014, pas moins de 32 projets d'associations ont été soutenus, pour une somme de 232 000 euros.
Guy Peyrat

Jean-Pierre Boyer (2e à gauche) a présenté une partie du matériel offert à l’établissement. ©

Sport et citoyenneté

jeunes de 4e sur le chantier du moulin de Cantecort. © Photo G. p.
La classe de 4e de la Maison familiale de Bourgougnague a effectué, du 14 au 16 septembre, un séjour d'intégration à Casteljaloux.
Publicité
Le camping de la Taillade a accueilli les 14 jeunes et leurs formateurs durant trois jours afin de leur permettre de mieux se connaître autour d'activités alliant sport et citoyenneté.
Sauvegarde du patrimoine
En partenariat avec Val de Garonne et l'association Réaménagement de l'environnement et sauvegarde du patrimoine de Gaujac, les jeunes ont participé à la restauration du moulin de Cantecort, un édifice datant du XVIe siècle. Grâce à eux, divers matériaux ont été récupérés et stockés aux abords du moulin, facilitant ainsi les travaux entrepris.
Un séjour qui s'est poursuivi par des activités ludiques bien méritées : initiation à la pêche autour du lac et parcours dans les branches où courage, sport et entraide étaient de la partie.
Guy Peyrat

Réunion mondiale pour la Maison familiale rurale

Les visiteurs ont été accueillis devant la Maison familiale rurale de la commune. © Photo G. P.
Venus de tous les pays du monde, les responsables des Maisons familiales ont visité, durant plusieurs jours, les installations agricoles de la région, guidés par leurs homologues français. Mardi soir, ils ont été accueillis par la MFR de Bourgougnague autour d'un bon repas, suivi par la projection du film « La Lézarde », un entretien télévisé dans lequel les quatre premiers élèves livrent leurs souvenirs concernant la naissance de l'institution, en 1935.
Une discussion a terminé la soirée et les visiteurs se sont donné rendez-vous le lendemain à Sérignac-Péboudou pour l'inauguration de la stèle commémorant cet événement, il y a quatre-vingts ans.
Guy Peyrat

Avant Cirkezik

Installé à Bourgougnague, sur le site décoré de Cirkezik, qui démarre aujourd'hui, le chapiteau de la Gargouille était comble, jeudi, pour l'accueil des classes du secteur venues assister au spectacle de la troupe, « Cendrillon ». Cette semaine précédant le festival Cirkézik, le Théâtre de la Gargouille a accueilli sous son chapiteau les élèves des écoles du territoire pour des représentations scolaires, suivies d'échanges en bord de scène. La compagnie a également accueilli les scolaires de la Maison familiale rurale de Bourgougnague, pour des ateliers d'initiation au cirque et au théâtre.
Patricia Paties-Cassol

Plusieurs centaines d’enfants ont profité du spectacle. © Ph. P. P.-C

Quand l’union fait la force

Pascal Derc a présenté le matériel aux étudiants de divers établissements agricoles. ©
Photo p. c.
Pour son premier Forum de la coopération agricole, la Fédération départementale des Coopérations d'utilisation du matériel agricole (Cuma) a choisi d'amener un groupe d'étudiants en agriculture à Montpouillan, à la Cuma des Neuf grappes.
Cette manifestation, qui a pour but de faire découvrir l'importance du secteur coopératif dans le monde social et économique aux futurs agriculteurs, avait démarré le matin à Fazanis, par deux tables rondes. L'une traitait de la gouvernance des coopératives et des Cuma, l'autre des filières agricoles et de leur stratégie de développement.
L'après-midi, la trentaine d'étudiants issus de structures diverses (lycées agricoles Fazanis et Sainte-Livrade, MFR de Bourgougnague…) a rendu visite aux adhérents de la Cuma des Neuf grappes à Montpouillan. Cette dernière, née en 1990 de la volonté de neuf agriculteurs qui se sont unis pour acheter une machine à vendanger, compte maintenant 53 adhérents répartis sur huit communes. Elle possède 23 machines agricoles, dont du gros matériel : tracteur, charrues, moissonneuse-batteuse etc. Chaque adhérent s'est présenté après le président, Cédric Hallien, et a donné les raisons de son adhésion à la Cuma. Pour les uns, c'est le seul moyen de bénéficier de gros matériel onéreux. Pour d'autres c'est l'occasion d'utiliser du matériel qu'ils n'étaient plus en mesure d'acheter. Pour tous, c'est le moyen de rompre l'isolement de la campagne et de se retrouver « au hangar » (lieu de stockage du matériel) pour débattre des problèmes agricoles en cours.


Un engagement citoyen actif

Mary-Luce Pla

Les MFR ont tenu leur journée Vidéomob’. ©
Photo M.-L. P.
Plus de 500 personnes étaient réunies aux arènes de Pontonx le 19 mai, pour la journée Vidéomob'. Depuis bientôt neuf ans, cette journée est destinée à montrer l'ouverture des Maisons familiales rurales (MFR) sur les autres et le monde.
La MFR de Castelnau-Chalosse avec l'Irlande (« Au pays du Leprechaun pour les Bac pro Sapat »), la MFR de Lesparre-Médoc (Gironde) avec la Grèce et le Canada (« Une mobilité plurielle pour des échappées belles en Grèce et au Quebéc ») et la MFR de Bourgougnague (Lot-et-Garonne) avec la Hollande (« Les exploitations agricoles des Pays-Bas comme terrain d'apprentissage ») ont été primées.

Dorian Ostanel lors de la remise de son diplôme.

Dorian Ostanel, élève de la Maison familiale et rurale de Bourgougnague, a participé à la finale nationale du concours Jugement de bétail, au dernier Salon de l'agriculture.
Après une épreuve locale dans le Lot-et-Garonne où Dorian a jugé des Prim'holstein et des Blonde d'Aquitaine, il a été qualifié pour le concours régional. Lors de ce dernier, il a obtenu la première place pour un jugement de la vache bazadaise, ce qui lui a permis d'être sélectionné au concours national qui s'est déroulé à Paris. Lors de cette épreuve, à laquelle participaient 200 candidats venus de toute la France, Dorian a été classé troisième avec un score de 94 sur 100.
Ce fils d'agriculteurs a été fêté comme il se doit dans sa commune de Pardaillan où il travaille dans la ferme de ses parents depuis l'âge de 10 ans. Il est entré à la MFR de Bourgougnague qu'il apprécie pour le partage des expériences et les cours en alternance.
Guy Peyrat
La journée portes ouvertes à la MFR aura lieu samedi 11 avril.

Réussir autrement à la Maison familiale rurale

Moment convivial des parents autour d’un buffet. © Les parents invités
« Réussir autrement », tel est le slogan des 434 Maisons familiales rurales (MFR) réparties sur toute la France. Un réseau qui, depuis quatre-vingt ans, propose la formation par alternance, c'est-à-dire un enseignement qui allie théorie et pratique. Ceci afin de permettre aux jeunes de construire, de manière concrète leur projet professionnel.
Effectivement, les élèves qui suivent une formation à la MFR de Bourgougnague font plusieurs passages dans les entreprises afin de découvrir progressivement le monde du travail. Ce procédé les aide à mieux confirmer une orientation professionnelle, tout en poursuivant leur scolarité. L'élève est placé au centre du dispositif de formation, entouré par sa famille, les maîtres de stage et l'équipe éducative qui œuvrent pour l'épanouissement de chaque jeune.
Les formations disponibles sont les suivantes : Bepa / bac pro (trois ans) en agroéquipement pour travailler dans le secteur agricole et la mécanique agricole ; CAP maintenance des bâtiments de collectivités pour devenir un agent d'entretien du bâtiment. La MFR de Bourgougnague propose aussi des formations adultes comme Adema et Certiphyto. L'année dernière, les résultats aux examens ont été positifs puisque les taux de réussite atteignaient 90 % en CAP et 87 % pour le bac pro agroéquipement.
Par ailleurs, la structure a des rapports privilégiés avec les parents. Après la rentrée, équipe, conseil d'administration et élèves invitent ceux-ci autour d'un buffet pour partager un moment agréable. L'objectif est de faire rentrer les parents dans la MFR pour qu'ils adhèrent aux projets pédagogiques de la maison familiale.
Portes ouvertes Samedis 28 mars, 11 avril et 13 juin, le conseil d'administration et l'équipe de la MFR de Bourgougnague accueilleront les visiteurs dans ses locaux pour répondre aux questions des jeunes et des parents et expliquer pourquoi les élèves « réussissent autrement ».
Guy Peyrat

Ils ont participé au concours mondial de labour

Les jeunes de la MFR au concours mondial de labour © Photo Photo G. P.
Les Jeunes agriculteurs de France ont organisé, dans le courant du mois en Gironde , la plus grande manifestation agricole de plein air sur 300 ha et qui a accueilli près de 1500 visiteurs. Les élèves des classes de seconde, première et terminale de la Maison familiale et rurale de la commune (MFR) ont participé à cette organisation. Leurs missions étaient multiples : montage et démontage de chapiteaux, déchargement et chargement des camions à l'aide de chariots et de tracteurs, soins aux vaches et chevaux, nettoyage des boxes et même, après une formation, participation en tan t que jury au concours mondial de labour.
Guy Peyrat
La journée portes ouvertes de la MFR aura lieu samedi 28 mars 2015. Site : www.mfr-bourgougnague.fr

Un succès mondial né ici


Les responsables nationaux et régionaux des MFR se sont déplacés à Sérignac, pour ériger la stèle. © Photo
Photo G. p.
Après l'installation d'une stèle saluant la naissance de la première Maison familiale rurale au monde, à Sérignac-Péboudou, des parents d'élèves et Joël Schinazi, le directeur, ont reçu, le 26 mai, Serge Cheval, Stéphane Talavet et Patrick Postis, présidents de l'Union nationale et régionale, pour un repas de bienvenue offert par la MFR de Bourgougnague. Cette soirée a permis des échanges riches sur les origines et le succès des Maisons familiales.
Guy Peyrat
Portes ouvertes à la MFR de Bourgougnague samedi 14 juin, de 9 à 17 heures.

« Coup de cœur » pour le projet des jeunes de la MFR

Les élèves de la terminale Bac Pro recevant le chèque des mains de Claudine Faure. © Photo
La MSA Dordogne - Lot-et-Garonne, a réuni le 31 mars, à la Maison familiale rurale (MFR) de Bourgougnague, l'ensemble des élus autour de Claudine Faure, sa présidente.
Réunions intercantonales. D'octobre à décembre 2013, se sont tenues 19 réunions au cours desquelles les élus ont pu prendre la parole et témoigner des difficultés ou succès rencontrés sur le territoire. Assemblée générale. Après avoir présenté l'ordre du jour de cette réunion qui aura lieu le 6 juin au Temple-sur-Lot, en présence de Pascal Cormery, président du Comité de protection sociale des non-salariés de la MSA, Claudine Faure a précisé que des réunions d'arrondissement se tiendront afin de recenser les questions et motions qui seront présentée à cette occasion. Elections MSA 2015. M. Poulletier, sous-directeur de la MSA 24-47, et Claudine Faure, après avoir énoncé les étapes des opérations électorales, ont insisté sur l'importance de ces élections et sur la nécessité de se mobiliser pour défendre les valeurs de la MSA : « 2015, ma voix pour la MSA » Internet. Une présentation du site Internet MSA a été faite auprès des élus. Dans ce cadre, le service d'Action Mutualiste et Développement propose 19 réunions « grand public » et des formations spécifiques aux employeurs de main d'œuvre. Partenariat. À l'issue de cette réunion Claudine Faure, au nom du conseil d'administration, a remis un chèque aux élèves de terminale Bac pro de la MFR de Bourgougnague dans le cadre d'un projet jeune en partenariat avec la MSA. Ce projet, retenu par la Caisse Centrale de la MSA, fait partie des deux « coups de cœur » du jury.
Guy Peyra

La maison familiale à l’honneur à Montpellier

Les responsables de la MFR de Bourgougnague présentant leur Fête des familles. © Photo
Photo g. p.
À la fin de l'année 2013, l'Union nationale des Maisons familiales rurales (MFR) rassemblait à Montpellier environ 1 800 adminis- trateurs de France, afin de participer à une rencontre qui avait pour thème « Les familles au cœur du mouvement des MFR ».
À cet effet, l'Union nationale avait sollicité la MFR de Bourgougnague afin que cette dernière puisse faire part de son expérience vécue depuis sept ans, à savoir une rencontre annuelle des familles, la veille des vacances de Toussaint, autour d'un repas avec l'ensemble du personnel et le conseil d'administration.
Le président de la MFR Jean-Claude Jégu s'est ensuite employé à présenter la Fête des familles, une idée de la MFR de Bourgougnague : un repas gratuit au cours duquel chaque parent peut rencontrer et discuter avec tous les acteurs de l'établissement. Nouvellement élue au conseil d'admi- nistration, Fabienne Paga a indiqué à l'assemblée combien cette soirée avait été pour elle enrichissante sur le plan humain, tout en étant festive. Après cette intervention, de nombreuses questions ont été posées tant sur cette Fête des familles que sur la Maison familiale de Bourgougnague qui est la première de France.
Guy Peyrat

Un tracteur pour la Maison familiale

Des travaux pratiques « grandeur nature ». © Photo
Les établissements Tonon viennent de mettre à la disposition de la Maison familiale rurale (MFR), de Bourgougnague, un tracteur qui permet à l'ensemble des élèves de bac pro agroéquipement d'apprendre à conduire en sécurité.
Publicité
Ces opérations de prévention sont là pour développer le geste sûr et les bonnes pratiques.
Elles comprennent des manœuvres, attelages et dételages d'outils. Tout cela avec une seule chose en tête : la sécurité.
Lauw, élève en seconde bac pro agroéquipement, est enthousiaste : « C'est vraiment super, en plus on a un formateur qui nous explique vraiment tout sur la sécurité… » Guillaume, élève de seconde, acquiesce : « En plus, nous faisons des cours en relation avec l'utilisation du tracteur, comme la sécurité et les entretiens journaliers ».
Pour l'équipe enseignante, ce tracteur est un outil essentiel à la formation des jeunes, qu'ils soient en stage, en contrat de professionnalisation dans des entreprises de travaux agricoles, ou dans des exploitations agricoles qui utilisent tous les jours ce type de matériel.
Guy Peyrat

La culture à l’ordre du jour

Pierre Bellemare animera la soirée Contes et nouvelles. © Photo archives P. P.-C.
La commission culture de la Communauté a fait état, lors du conseil communautaire qui s'est tenu récemment à Montignac-de-Lauzun, des différents projets à venir. Le président de la commission a résumé la rencontre qui a eu lieu avec l'association Bastid'art. Partenaire de la Communauté de communes depuis 2011, elle emploie actuellement deux salariés et participe à l'animation communautaire en proposant des spectacles variés tout au long de l'année sur le Pays de Lauzun et au-delà. Elle accueille, en outre, des résidences d'artistes et des spectacles à destination des scolaires.
Ce sera encore le cas pour la prochaine édition de Cirkézik, avec l'accueil du Théâtre de la Gargouille, qui interviendra la semaine précédant le festival auprès de certaines scolaires de la communauté. Durant la semaine précédant le festival, la troupe accueillera, sous son chapiteau, les élèves des écoles du territoire pour des représentations scolaires, suivies d'échanges en bord de scène (1). La compagnie a aussi rencontré les élèves de la Maison familaile rurale (MFR) de Bourgougnague, pour des ateliers d'initiation au cirque et au théâtre, mardi matin.
Patricia Patiès-Cassol



Les jeunes ont envahi la bastide

Ils sont plus de 300 à s’être invités ici, les jeunes ont donc été répartis entre les Domaines (au lac) et le château Jolibert (MFR de Bourgougnague). Chic Planète, sous l’égide de Christelle, initie ses bambins aux secrets de la cuisine dans un local très fonctionnel, créé spécialement pour eux.

 

Deux voyages riches en enseignements pour les élèves de la MFR

Dans le cadre des formations dispensées à la Maison Familiale Rurale de Bourgougnague, les classes de seconde et première bac pro «agroéquipement» ont participé à leur voyage d’étude respectif axé principalement autour de l’agriculture



La filière bâtiment de la MFR est en chantier

Depuis maintenant trois ans, la Maison Familiale Rurale de Bourgougnague est devenue antenne de CFA en proposant le CAP maintenance des bâtiments de collectivité en apprentissage.
Cette semaine, les apprentis CAP première année ont vécu un temps fort sur le thème «revêtement muraux et peinture» grâce
Retrouvez l’intégralité de cet article dans notre édition papier du 7 mars 2013. Le Républicain est en vente dans les kiosques dès le jeudi matin.

 

Une semaine sur le thème de l’art

Durant la semaine du 22 Octobre au 26 Octobre 2012, les élèves de la classe de troisième de la MFR de BOURGOUGNAGUE ont effectué plusieurs sorties dans le cadre de l’histoire de l’art (dossier comptant pour le Diplôme National du Brevet des collèges). Ils ont pu, accompagnés de leurs formateurs référents, découvrir l’art architectural au travers de la visite des châteaux de MONTBAZILLAC et de BRIDOIRE tous deux situés en DORDOGNE.

Par la suite, après avoir visité l’exposition de M. OLTHOFF Fred à « la vieille école » à Bourgougnague, ils se sont essayés à la peinture sur toile.

Pour clore cette initiation à l’art, le Mardi 6 Novembre, M FRANCOIS FRECHET, artiste Plasticien Jardinier, est venu effectuer une intervention à la MFR sous forme d’un diaporama afin que les jeunes découvrent l’art contemporain par le biais d’œuvres éphémères.

Ces différentes visites et interventions vont aider les jeunes dans les démarches de recherches pour leur dossier et vont peut-être les inciter à aller plus souvent à la rencontre de l’Art.



 


Union Nationale des MFR | Fédération Régionale des MRF Aquitaine | Webmaster